Suite

Catégoriser les données GPS en fonction du temps cumulé à l'aide d'ArcGIS Desktop ?

Catégoriser les données GPS en fonction du temps cumulé à l'aide d'ArcGIS Desktop ?


J'ai des données GPS qui incluent "Lon", "Lat" et le temps cumulé à partir de 0 (sec) comme champs. Je souhaite ajouter un nouveau champ de variable entière, "Trip", qui commence à partir de zéro et est incrémenté de un après que le répondant s'est arrêté à un endroit pendant plus de 180 secondes. Par conséquent, le champ « Trip » peut être comme (0, 0, 0, 1, 1, 1, 1, 2, 2,… ).

J'aimerais le faire sur ArcGIS si possible, mais je n'ai pas trouvé de solutions efficaces.


Si je comprends bien, vous voulez diviser, ou au moins classer, la piste en jambes. Vous avez quelques problèmes à affronter, et cela ne peut probablement pas être résolu avec un simple calcul de champ.

Si les données GPS ont une seule coordonnée pour un arrêt, vous devez créer une variable appelée count, puis commencer au premier point et parcourir chaque point suivant en vérifiant siheure - heure précédente > 180. Si ce n'est pas le cas, vous mettez une valeur de comptage dans votre champ de trajet et passez au suivant. Si c'est le cas, vous en ajoutez un pour compter, mettez-le dedans, puis passez au suivant.

Mais il est probable que les données GPS n'ont pas une seule coordonnée pour un arrêt (je suppose que cela pourrait, mais mes données de suivi GPS ne le font jamais). Dans ce cas, vous devrez décider à quelle distance deux points peuvent être considérés au même endroit, car même si l'unité est parfaitement stationnaire, vous risquez de vous retrouver avec de légères variations dues à la précision du signal (qui variera selon environnement). Et plus probablement l'unité n'est pas stationnaire, mais peut-être se déplaçant dans un rayon de quelques (?) pieds. Alors maintenant, vous devez non seulement vérifier la valeur du temps, mais vous devez d'abord vérifier que les coordonnées d'un point ou d'un groupe de points sont suffisamment éloignées du point précédent pour être réellement classées comme mouvement. Un prétraitement des données pour les simplifier et réduire le nombre de points dans une tolérance pourrait résoudre ce problème sans avoir à en tenir compte dans le processus de division/classification des voies.

Selon la quantité de données dont vous disposez et la fréquence à laquelle vous devez le faire, une solution manuelle peut être plus rapide en utilisant un logiciel GPS plutôt qu'un SIG - ou peut-être les deux. Avec mon logiciel Garmin, il est relativement simple de faire défiler une piste et d'identifier des groupes de points où j'ai été arrêté pendant un moment. Je pourrais l'utiliser pour identifier les points de rupture, puis dans le SIG, sélectionner tous les enregistrements jusqu'à ce point et calculer manuellement un identifiant de jambe dans un nouveau champ.

Ce type de problème a déjà été discuté plusieurs fois. Vous pouvez jeter un œil aux questions suivantes pour des idées et des ressources supplémentaires.


Voir la vidéo: A Brief Guide to ArcGIS Webinar